Ile de France : subventions & petites douceurs !

Par chance, je me trouvais assis à la lecture du magazine « le Point » No 1921 (page 41). Jacques Marseille, qui n’y va pas toujours avec le dos de la cuillère, fait le point sur les subventions allouées par le conseil régional d’IDF. En voici quelques exemples :

– 48 000 € pour former les élus analphabètes issus du scrutin municipal dans le cercle de Nioro du Sahel

– 42 000 € pour former les élus analphabètes de la région de Kayes au Mali

– 65 000 € pour que soit présenté dans les quartiers de Santiago un spectacle proposant « un voyage dans l’historique du mouvement hip-hop, de ses repères, de sa gestuelle, depuis les années 70 aux Etats-Unis » : A ce tarif, le son et lumière doit être digne du 14 juillet !

– 400 000 € pour le musée Salvador-Allende à Santiago du Chili (le gouvernement Chilien ne met que 150 000 € dans le musée …) : A ce prix, j’espère que les jeunes franciliens défavorisés vont bénéficier de vacances à vie au Chili ! Avec option « un hochet pour Pinochet ».

– 100 000 € pour développer une « communication à taille humaine » valorisant la solidarité dans l’économie : Cette phrase résonne bizarrement ! Fugue en prébende majeure dirais-je … Allégro Fortissimo.

– 32 900 € pour un programme de recherche sur les dangers liés à l’expansion des populations de tortues à tempes rouges en IDF : à ce prix là on doit au moins leur bâtir une réserve …

– 25 000 € pour un programme d’études des mécanismes du déclin du moineau domestique : je ne sais pas si les moineaux disparaissent … mais des pigeons on en trouve à la pelle !

– 20 000 € pour un programme d’études sur les écrevisses pour une fédération de pêche : phénomène mondial …

… tout ceci prêterait sans doute à sourire s’il ne s’agissait de notre argent. Ces 732 900 € (qui représentent quelques exemples du champs d’action du conseil régional) ne pourraient-ils pas être mieux utilisés ?

Ce saupoudrage flaire bon le clientélisme. A l’heure où la crise frappe sévèrement les plus faibles d’entre nous, le conseil régional pourrait avoir la décence de passer en revue ses largesses afin de les réorienter vers les plus fragiles. Un exemple ? Pourquoi ne pas renforcer l’aide au développement du micro-crédit en IDF. La région a attribué 572 000 € à l’association ADIE en 2008. Une goutte d’eau à mettre en parallèle avec la liste ci-dessus …

Il est vraiment temps de faire bouger notre région !

Tags: , , , ,