Neuilly 2014 : municipales tests dans l’ancien fief Sarkozyste

A une semaine du 1er tour des élections municipales, Neuilly sur Seine tend l’oreille.

Tractages, réunions d’appartements, boitages, la politique envahit peu à peu l’espace public comme les conversations privées.

Excellente chose ! Avoir la chance de voter n’est pas donnée à tout le monde sur notre belle planète bleue.

Les forces en présence sont considérables. Veuillez pardonner, chers lecteurs, mon “tropisme de droite”. Neuilly n’ayant jamais fait sa petite crise gauchiste (moi non plus d’ailleurs !), je vais me concentrer sur les principaux candidats à la droite de l’échiquier politique.

D’ailleurs, il n’y a plus ni rouge sang, ni rose épine, ni vert glauque, ni droite dure dans les rangs du conseil municipal depuis 2008 (pour une fois que la droite se fracture et dans le même mouvement dissout le barnum gauchiste et le FN hystérique … c’est un bonheur assez rare pour être souligné !).

* L’équipe sortante :

Chacun sait que j’aime bien taquiner M. Fromantin ! Cela date de son entrée en politique en mode “coucou”. L’oiseau qui vient faire son nid dans celui des autres … (même si “les autres” lui ont bien facilité le travail par leur sens politique digne d’une huitre).

je considère le Maire sortant comme l’archétype du classicisme politique depuis les années 1970. Après avoir assuré les Neuilléens qu’il ferait de la politique autrement, il s’est empressé de revenir aux fondamentaux de la politique d’autrefois : cumul des mandats & candidatures multiples, positionnement “en dehors des partis” mais … Vice-Président de l’UDI et soutenu par l’UMP. Bref, M. Fromantin fait l’essuie-glace quand et où cela l’arrange. Il est le reflet de notre société “me, myself and I”.

Glissons sur les logements sociaux de l’avenue Charles de Gaulle qui sont indignes de Neuilly et des Neuilléens. Contrairement à ce qu’on peut lire ici où là, cette ville a du coeur et des convictions. Rien n’a été fait ni sous Fromantin ni sous Louis Charles Barry (le prédécesseur … qui soutint Fromantin en 2008 et qui fut maire après Sarkozy pendant plusieurs années) ni sous Sarkozy. Incompétence rime parfois avec continuité.

Monsieur Fromantin démontre une fois de plus que, sur les sujets difficiles,il a un grand sens de la communication … mais la décision absente ou confuse.

Examinons le sujet (difficile, justement) de la couverture de l’avenue Charles de Gaulle : c’est le quasi-néant. Des mots et une diversion (une spécialité vous dis-je) en mode “projet” : l’exposition universelle 2125 … pardon … 2025. Belle ambition qui, au vu de nos finances publiques, restera probablement cantonnée au stade du colloque. Cela occupe et brasse de l’air. Cela flatte l’égo et hausse le col.

Insistons sur le sujet de la sécurité; le réseau Neuilléen de caméras ressemble au réseau des pistes cyclables : étriqué et mal conçu. Une trentaine de caméras en 6 ans ! Pour une ville de plus de 60 000 habitants avec des milliers de salariés en transit chaque jours et 6 000 enfants scolarisés … quelle audace, quelle volonté, quelle vision …

Neuilly est une cible prioritaire pour la délinquance qui s’accroit en intensité et violence depuis l’élection de François Hollande presque partout en France. Elle doit être encore mieux protégée. Tout comme le reste de nos concitoyens et ce sur l’intégralité du territoire de la République.

Face au Maire sortant l’UMP est de nouveau à genoux : les représentants officiels du parti soutiennent Fromantin, signe d’impuissance due à un manque de travail au plan local et reflet d’une faiblesse nationale. La section a une nouvelle fois fort logiquement explosée : le responsable UMP Neuilly a rejoint la liste menée par Bernard Lepidi ; les quelques centaines d’adhérents ayant eu l’abnégation de garder leur carte sont à nouveau en colère; triste reprise de 2008.

Trois listes de droite et une liste socialiste se présentent devant les électeurs.

J’ai la chance de suivre la politique à Neuilly depuis 1995 et je ris aux éclats de voir le jeu des chaises musicales entre écuries municipales !

Tel ex-colistier ou ex-colistière de l’époque Sarkozy prêt à tout pour exister sur la liste de Fromantin afin de ne pas perdre son statut d’élu …

Il est vrai que Sarkozy a réduit en bouillie sa propre circonscription lors de la dernière élection … bel exploit ! Oubliez le mérite et l’équité ouvre la porte aux ambitions irrationnelles. Belle leçon à méditer pour 2017 …

Ayant des amis chez Frank Keller comme chez Bernard Lepidi, je leur souhaite bonne chance et leur adresse un message d’union. J’ai la conviction que les Neuilléens ne veulent plus du tintamarre de 2008. Seule l’union dans une opposition constructive permettra l’alternance.

Ce qui me semble intéressant dans le match de 2014 est le fait que Fromantin, qui a comme point commun avec l’ex Président un égo surdimensionné, le talent en moins, se retrouve face à deux listes qui se réclament du Sarkozysme. Fromantin méprise ouvertement l’ancien Président et ses méthodes ainsi que l’UMP : le résultat aura donc valeur de test et sera intéressant à analyser dans un contexte politique passionnant de tension extrême entre un Hollande ectoplasmique et un Sarkozy plus explosif que jamais (“je n’ai pas changé … je suis toujours ce garçon un peu fou” comme chantait Julio !).

Alors … 2ème tour à Neuilly ? Mesdames et Messieurs les électeurs, la décision est vôtre !

 

16/03/2014 News

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Votre commentaire :