Croissants, cirque & goujaterie !

Oh France, mon beau pays !

Carnet en main, l’œil aux aguets,

Plume acérée, crocs aiguisés… en terrasse posé.

Déconcentré par une volée de Parisienne dignes d’un Kiraz au meilleur de sa forme ; virevoltantes, babillantes, ennivrantes, fascinantes, grandes, fines, si sublimes … telles des modèles échappées de magazines … j’impose soudain à ce qui me reste de raison une cure d’austérité en me concentrant … sur notre Président.

Oui, passer de Kiraz au coquet de la rue du Cirque est un exercice douloureux, à la limite du masochisme aigu  j’en conviens ! Mais enfin, c’est pour la France, puisqu’on vous le dit.

Tout d’abord, je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée que notre bon François que “tout le monde” ( = le microcosme parisien qui sait tout, voit tout, mais surtout … répète en boucle n’importe quoi pour une seconde d’attention dans un dîner) décrit comme intelligent, malin voir doué et calculateur … bref, comment ce cerveau affuté a pu se retrouver à faire des va-et-vient en scooter, de l’Elysée à la rue du Cirque (!) pour retrouver une (ravissante) représentante de la caste culturelle Française… le tout dans un appartement prêté par une amie (l’intermittence, ça peut rapporter, il est important de préciser ce point capital à la jeunesse Française  !).

Bien ! Jusqu’ici, petit Vaudeville minable catégorie Z, monté en épingle par les égoutiers de la salle petite nouvelle bien crasse, celle qui fait vendre à coup sûr; la minuscule historiette de jupons bien mitteuse, qui fait frémir la ménagère  et rêver le frustré lambda devant son ratafia.

Le plus triste n’est-il pas qu’il existe un public (assez nombreux) pour lire des magazines écrits à l’encre des poubelles par des cartes de presses qui ne méritent pas leur statut ?

Oser se présenter “journaliste” alors que vous n’êtes qu’un simple bousier me surprendra toujours. Dans la nature, le bousier a au moins une utilité. L’”échotier-bousier”, lui, ne fait que  rouler la société vers le bas… à chacun ses choix.

Mais revenons à notre bon Président, si rond, si gentil, si … normal.

Son “communiqué de rupture” claque comme un coup de fouet de chasse :

« Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler » (source AFP).

Trois « je » en 18 mots … Quelle force ! Un vrai tigre … Valérie T. aurait refusé le communiqué commun (afin de pousser François H. à la faute ? Qui sait !?).

M. Hollande, vous avez raison. Vous êtes normal, bien trop normal et totalement en phase avec notre modernité.

“Me, Myself & I” : j’aime cette expression de nos amis Américains qui reflète parfaitement l’égoïsme poussé à son paroxysme. Le culte du « je », la secte des Narcisses et l’école du nombril.

Que quelqu’un glisse à l’oreille de ce monsieur qu’il y a un hic. Le hic, depuis bientôt 2 ans, est que vous êtes censé nous représenter M. Hollande.

Votre prédécesseur prenait Bigard sous le bras pour rencontrer le Pape ; de votre côté vous jouez un mauvais Feydeau. Feydeau nous fait rire, votre comportement de parfait goujat nous tape sur le système.

Sarkozy était ridicule avec talent, vous vous contentez d’être goujat et avec arrogance !

Le minimum minimorum de l’élégance, en si périlleuse situation, eut été d’utiliser le nous, voire de laisser accroire que votre compagne, blessée, avait pris la décision du départ.

Que neni, Monsieur Moi, Je et Moi-Même avons décidé, face à notre miroir, de nous libérer du boulet de l’engagement.

Afin de ne pas terminer sur un sarcasme, ce billet d’humeur contient une proposition politique :

Pour éviter aux chefs d’Etats, de droite, comme de gauche (ne parlons pas du centre, il se restructure …) de trop penser à leur 2ème mandat, entre deux bagatelles pour celui ci, et bien d’autres choses pour tous les autres, pourquoi ne pas revenir au septennat non renouvelable consécutivement ?

Sept ans c’est amplement suffisant pour réveiller la belle endormie. Elle n’a point besoin de croissants, simplement de courage, d’engagement, de fierté et d’amour.

Un citoyen très agacé qui aime, et qui est fier de son pays, la France.

 

 

1/02/2014 News

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Votre commentaire :