Allo papa tango Neuilly …

En politique, c’est bien connu, il ne faut jamais se départir de son humour et encore moins de ses convictions. Convictions & humour sont comme la boussole et le compas dans une nature parfois hostile ! De surcroit, cela vous évite de finir aigri 🙂

Dans un sourire, un brin narquois je le confesse, je pose donc une question qui me parait d’actualité : aurions-nous perdu Neuilly ?

J’ai beau chercher, fouiller, scruter, « lasériser », … lire et relire les noms qui composent la liste de la majorité présidentielle (Hauts de Seine) qui va concourir pour les élections régionales de mars, j’ai comme l’impression d’un creux … d’un manque.

Je me suis arrêté aux 20 premiers (ce qu’il est convenu d’appeler les « places éligibles » en cas de victoire.) Par ordre d’apparition … des villes :

Issy les Moulineaux : 2

Colombes : 1

Villeneuves la Garenne : 1

Asnières : 1

Suresnes : 1

Clamart : 1

Levallois : 1

Vanves : 1

Bourg la Reine : 1

Rueil Malmaison : 1

Boulogne : 2

Plessis-Robinson : 1

Nanterre : 2

Puteaux : 2

Chaville : 1

Courbevoie : 1

Mais oui … vous avez bien lu … point de Neuilly dans cette liste !

La ville qui représente, et de loin, en dépit d’une petite baisse de forme depuis 2008, le plus grand nombre d’adhérents UMP n’a donc pas de représentant suffisamment digne de porter ses couleurs … sur la liste majorité présidentielle qui compte 20 UMP revendiqués sur 29. Neuilly garde un strapontin … en fermant la liste.

On se frotte les yeux, on s’interroge et puis, à Neuilly on a de la mémoire, alors on se souvient qu’en 2004 il y avait une candidate Neuilléenne en 6ème position (et 2 autres candidats, dont votre humble serviteur, tous deux au delà de la 20ème place).

Il y a bien longtemps que j’ai appris à ne pas prendre mes concitoyens à la légère. Contrairement à toutes les banalités qu’on peut lire sur notre belle ville de Neuilly, il est très difficile de s’y maintenir politiquement car l’exigence de résultats est naturellement haute de par la qualité des administrés.

Le projet de couverture de la RN 13 avenue Charles de Gaulle consitue un enjeu énorme pour Neuilly mais surtout pour la Région : qui va s’en préoccuper dans la prochaine assemblée régionale ?

Il est bien entendu très difficile de gérer les « scrutins de liste » . La composition est une jolie foire d’empoigne ! Il y a toutefois des bévues à ne pas commettre au risque de prendre avec entrain le chemin … des oubliettes.

Afin de progresser et de préparer l’avenir, nous sommes nombreux à réfléchir à un fonctionnement plus démocratique de notre famille politique.  Après les régionales de mars se posera vite la question des cantonales de 2011 où 22 cantons sur 45 seront à renouveler dans notre département.

A nous de proposer un mode de désignation des candidats qui motive les adhésions et la reconquête.

Aux secrétaires de circonscriptions et aux élus d’être créatifs et ouverts.

Le conseiller général, qui représente un canton, est ancré dans le local. N’est ce pas l’élection interne rêvée pour souder nos adhérents par un vote qui désignera les 22 candidats ?

Si nous voulons atteindre l’objectif de 500 000 adhérents pour soutenir au mieux Nicolas Sarkozy en 2012, quoi de plus motivant que d’accorder le droit de vote à tous les adhérents ?

Comment voyez vous les choses ?  Des primaires ouvertes à nos alliés vous semblent-elles une bonne idée ?

Tags: , , , , , , ,

12/02/2010 News

6 Comments to Allo papa tango Neuilly …

  1. c’est scandaleux que Neuilly soit si mal représentée dans la liste des Hauts de Seine, étant donné son nombre de militants. Ah, le bon vieux temps de 2004 ….

  2. Citoyen neuilléen on février 12th, 2010
  3. Fervente militante depuis des années, je suis assez déçue. l’UMP 92 ne deviendrait-elle pas Une Majorité Perdante ?

  4. Adhérente déçue on février 14th, 2010
  5. Oui Philippe tu as bien raison. Je trouve tout à fait consternant qu’aucun talent neuilléen ne figure sur cette liste en position éligible alors que Neuilly est la commune de jonction entre Paris et La Défense, donc une position clé dans le Grand Paris. De plus l’histoire de l’UMP à Neuilly, avec tous les élus que cette ville a su faire émerger, rend cette absence sur la liste de 2010 encore plus marquante. Je pense que 2008 a largement contribué à cette situation d’échec en 2010. Regardons maintenant le futur et partons à la reconquête de notre cher Neuilly.

  6. Eric Schindler on février 14th, 2010
  7. Oui, Philippe Souilhé, l’UMP a perdu Neuilly quand elle a fait élire Jean-Christophe Fromantin! Si le nombre d’adhérents de la ville est encore important c’est parce que ceux-ci restent par fidélité à leurs convictions. Ils restent aussi parce qu’ils sont « fidèles à Neuilly ». A défaut d’avoir gardé Neuilly dans son patrimoine politique, l’UMP aurait pu choisir, compte tenu des enjeux de la « Région », un de ses représentants en position éligible. Comme Eric Schindler je trouve que cela est consternant ! Il faudrait effectivement un fonctionnement plus démocratique de notre famille politique – et pas seulement à Neuilly- avec droit de vote. Si cela ne se fait pas je redoute que l’UMP n’atteigne pas les 500.000 adhérents et même que le nombre actuel diminue. Avoir des alliés c’est bien mais il faut avant tout compter sur ses adhérents. Cela étant dit il faut néanmoins se mobiliser pour ne pas laisser la place à Huchon ! Ce n’est pas le soutien, du bout des lèvres, de Fromantin, qui est tout sauf notre allié, qui nous fera gagner !
    Après il faudra effectivement penser aux cantonales.

  8. Un fidèle on février 15th, 2010
  9. Il était temps q’une personne de conviction ait le courage de dénoncer ce laisser aller.
    Pourtant les talents à Neuilly ne manquent pas et tu le prouves. Merci !

  10. VB on février 16th, 2010
  11. J’ai découvert ton article, Philippe.
    Je partage ton sentiment et le fais savoir sur mon blog.

  12. Christian BOIS on février 22nd, 2010

Votre commentaire :