THD Seine : le 92 allume la fibre !

THDseine

Une relance nécessaire et en phase avec le marché : C’est, en une phrase, mon ressenti à la lecture de la décision prise par la commission européenne sur le dossier « THD Seine ». Je suis convaincu que c’est une excellente nouvelle pour le département & l’Ile de France.
Ce dossier, techniquement ardu, est une véritable bombe dans le monde du très haut débit Français & Européen.
C’est la première fois qu’un département lance un plan de connexion de la totalité de son territoire en fibre optique (100 % des immeubles connectables en 6 ans dont tous les Collèges et Lycées dans les  3premières années).


Saluons tout d’abord la volonté politique de Nicolas Sarkozy (initiateur du projet en 2006, alors Président du CG92) et de toute l’équipe du Conseil Général des Hauts de Seine (les politiques et les fonctionnaires ont travaillé de concert pour convaincre la commission du bien fondé du projet).


THD Seine … qu’est ce que c’est ?
Actuellement, seul le « fil de cuivre » (ADSL) couvre 100 % des Hauts de Seine. D’ici 6 ans, avec le projet THD Seine, le département sera totalement desservi par la fibre optique :
422 millions d’€, incluant une subvention du CG92 de 59 millions d’€,  soit un effet de levier d’1€ public pour 6€ privés au service de la collectivité, c’est-à-dire :

· 850 000 prises optiques potentielles

· 700 000 foyers

· 90 000 entreprises

· Tout site public dont les Collèges et les Lycées en 3 ans


Quel intérêt pour le citoyen ?
Les Hauts de Seine vont prendre une longueur d’avance numérique et servir d’exemple sur le plan européen.
« Le projet français permettra de déployer dans l’intégralité du département des Hauts-de-Seine un réseau à très haut débit, neutre et passif, d’ici six ans, offrant à tous les opérateurs tiers un accès effectif et non discriminatoire », a déclaré mercredi dans un communiqué, Nelly Kroes, commissaire chargée de la concurrence. Avant de conclure :
« ceci va stimuler davantage la concurrence et la fourniture de nouveaux services innovants au profit de tous les citoyens du département. »
Du salarié qui verra ses possibilités de télétravail étendues au patron de PME qui aura la possibilité d’accéder à des débits que seules les grandes entreprises pouvaient se payer (et encore … pas partout) en passant par le développement de nouveaux services pour les familles (vidéo-assistance, stockage de données en ligne, etc …), il est probable qu’une petite révolution numérique se prépare.


Un exemple de volonté politique dans une région endormie.
Toute richesse crée en IDF se répercute très souvent en France (les cadres, les équipes, les idées bougent facilement et avec plaisir dans un pays où l’offre, qu’elle soit culturelle, technique ou de mains d’œuvres,  est de haut niveau).
La région Ile de France joue en équipe du monde. Comment donc expliquer qu’aucun projet Très Haut Débit d’envergure ne soit déployé au niveau régional ? C’est pourtant face à Singapour, New York, Shangaï, Tokyo que nous sommes en compétition.
N’oublions jamais que Selon une étude récente de l’IDATE, le nombre d’abonnés au Très Haut Débit (FTTH ou FTTB) s’élevait à 30,9 millions fin 2008 dont 29 millions le sont en FTTH.

Ce chiffre représente une hausse de 37 % sur un an.

L’Asie concentre 80 % des abonnés connectés à la fibre dans le Monde avec Japon et Corée du Sud en tête. Les Etats-Unis suivent avec 4 millions d’abonnés et l’Europe avec 8% recense 1,5 millions d’abonnés.

Jean-Paul Huchon l’a probablement oublié. Le transport des données en Ile de France ressemble au transport des citoyens : la congestion guette et l’immobilisme prospère !
Jean-Paul, notre prospère immobile, est sans doute trop occupé ailleurs.
Gageons que Valérie Pécresse, secondée de Roger Karoutchi et de sa « dream-team » sauront remettre à l’endroit une région qui ne demande qu’à exprimer son immense potentiel.

Tags: , , , , , , , ,

30/09/2009 News

2 Comments to THD Seine : le 92 allume la fibre !

  1. Good news ! Ca ne va pas faire plaisir aux opérateurs mais ce ne sont pas leurs intérêts individuels (valeur en bourse, événements sociaux, choix financiers …) qui vont assurer l’équipement homogène du département, ni permettre de développer une forte concurrence. Par nature, ils devraient même viser le contraire.

    A voir, Thierry Solère aux Assises du Numérique ce 2 octobre, qui explique très bien les enjeux, c’est à dire les services, la création de valeur et l’emplois :

    http://www.youtube.com/results?search_type=videos&search_query=thierry+sol%C3%A8re&search_sort=video_recently_uploaded

  2. extloc on octobre 3rd, 2009
  3. Intéressant Cher Philippe
    A bientôt
    Isabelle

  4. Guérard Isabelle on octobre 14th, 2009

Votre commentaire :