Numérique : "investir aujourd'hui pour la croissance de demain"

Vous trouverez ci-dessous la vidéo de Mme Kosciusko-Morizet qui reprend les grands choix possibles dans les trois domaines traités (Infrastructure & réseaux / Logiciels & services / Patrimoine & industries culturelles). Le séminaire se tenait à la maison de la chimie le 10 septembre 2009.

En cliquant ici vous trouverez la majorité des interventions

Michel Mercier, animateur de la table ronde « infrastructures & réseaux » lança « yes we Cantal », ce qui lui permit de capter l’attention de la salle pour immédiatement insister sur l’importance du très haut débit fixe ET mobile pour tous (qu’il chiffre aux alentours de 25 milliards d’€).

Hervé Novelli, animateur de la table ronde « logiciel et services », jouait une partie plus difficile. Logique : le secteur du logiciel Français est faible.      Marc Simoncini ( PDG meetic), développa une comparaison entre Meetic (Europe) et Match.com (U.S.A.) . Il a la conviction de devoir courir un 110m haies quand son concurrent se déploie sur un 100m plat. La formule est jolie et exprime les difficultés rencontrées en Europe par meetic (13 sociétés à monter ; 13 langues ; etc …).

Hervé Yahi (PDG Mandriva) précisa quelques chiffres : 2500 éditeurs de logiciels en France … et 75 % du C.A. fait par 3 sociétés ! En tête Dassault systèmes avec 1,3 milliards d’€.

Le politique aura probablement à effectuer un gros travail de mise en cohérence. A plusieurs reprises, une opposition s’est fait sentir entre une forte demande d’investissement dans les réseaux THD (fixes et mobiles) et une peur  « des tuyaux vides » (sous entendu : investissez dans les contenus). Entre le THD (assez généralement défendu), les « centrales numériques » (point central de l’intervention de Didier Lamouche, PDG de BULL), l’opposition palpable entre opérateurs et collectivités locales, … et les contraintes du grand emprunt, les arbitrages s’annoncent rudes ! Dommage que des secteurs si proches donnent l’impression d’arriver en ordre dispersé.

Michel Rocard, eu cette phrase : « j’ai simplement voulu vous associer à notre perplexité » : elle résume assez bien l’ambiance de cette très intéressante journée !

François Fillon, très à l’aise et content de parler d’un domaine qu’il apprécie particulièrement, remit les pendules à l’heure par un discours précis et offensif. Le Premier ministre pointa les avantages et les risques de la révolution numérique. Le rôle du politique est de trouver l’équilibre entre bienfaits et méfaits. La loi Hadopi donne un bon exemple des défis à relever.

Sur le plan régional, l’Ile de France, a une fantastique carte à jouer. En commençant par le THD : le projet THD Seine (réseau fibre optique du 92) est en attente de validation par la commission de Bruxelles. Comment s’en inspirer ? Comment y inclure le THD mobile ?

Vaste programme !

Tags: , , , , , , , , , ,

15/09/2009 Dossiers, News

Soyez le premier à déposer un commentaire.

Votre commentaire :